Give us a like and we'll keep you in the loop.

I love Ourthe-Amblève

La Posada, 'arts drôles et drôle d'art'

Chers amis d'Ourthe-Amblève, dans cet article, je vous présente La Posada à Aywaille : un lieu magnifiquement rénové, un espace qui donne la possibilité de dynamiser la vie culturelle dans notre région. Il me tarde de vous faire découvrir cet établissement au grand potentiel de partage et de découvertes enrichissantes. La Posada est depuis 2016, un projet très peu commun dans la région aqualienne et sa périphérie. Cet espace d’exposition pour artistes et artisans trouve refuge en plein centre de la Place Joseph Thiry. Son propriétaire et gérant, Jean Close (que je connais par le biais de l’amitié entre ma fille et son fils), est amateur d’art en tout genre mais surtout d’humour décalé, voire même un brin provocateur. Je l'ai rencontré il y a quelques jours, afin de discuter de ce lieu qu’il me tarde de vous faire découvrir.

Jean au premier étage de La Posada. ©Angélique Mercy — by Angélique Mercy
Jean au premier étage de La Posada. ©Angélique Mercy — by Angélique Mercy

Les origines du projet

Après avoir travaillé pendant une vingtaine d’années dans de grosses sociétés de construction, Jean a décidé de se lancer dans de nouveaux projets plus personnels afin de se construire un univers de travail plus convivial. Il a commencé à rénover des maisons avec l’aide d’artisans locaux ! C’est ainsi qu’ils ont transformé un bâtiment, de surface assez grande, en un espace de bureaux modulables, non loin du centre d’Aywaille. En attendant de pouvoir louer ces locaux, il a profité de l’espace en organisant une exposition des photographies de Hugues Pierre Lesuisse. Par la suite, il a invité et réuni sous ce même toit, des artistes locaux, pour une exposition collective. (Damien Laviolette, Patrick Marcezski, Marcel Claes/Lastra). Cette joyeuse bande complétée du concepteur des lieux s’auto-baptise alors, par plaisanterie, ‘Les Primitifs wallons’. C’est à ce moment-là que l’idée de La Posada, germe dans l’esprit de Jean.

Jean, réservé et décontracté, cache de folles idées créatives. ©Angélique Mercy — by Angélique Mercy
Jean, réservé et décontracté, cache de folles idées créatives. ©Angélique Mercy — by Angélique Mercy

Cet habitant d’Aywaille est amoureux de son village et la création d’une galerie d’art est sa petite contribution personnelle mais néanmoins très appréciable pour lutter contre la désertification du centre des villes et des villages suite à l’essor du commerce dématérialisé et déshumanisé. La Posada a essentiellement pour but de lutter contre ce phénomène à Aywaille en offrant un espace d’exposition à ceux qui n’ont malheureusement pas accès aux grandes plateformes ou grandes enseignes.

La galerie, des échanges et des rencontres. ©Jean Close — by Angélique Mercy
La galerie, des échanges et des rencontres. ©Jean Close — by Angélique Mercy

La Posada : qu’est-ce que c’est exactement ?

Ce que j’ignorais avant ma rencontre avec Jean et que j’ai appris tout en conversant dans le café qui jouxte son bâtiment, c’est que La Posada n’est pas qu’un lieu d’exposition. C’est aussi une association qui a pour volonté, l’organisation de diverses manifestations artistiques dans le but de faire vivre le lieu lorsqu’il est inoccupé. Une activité telle que celle-là, j’en suis certaine, va apporter vie et échanges humains dans le centre d’Aywaille. Cette ASBL essaie d’organiser deux ou trois manifestations par an : expositions collectives ou invitations d’artistes étrangers. La Posada, c'est une auberge espagnole de la culture. Bienvenue à vous qui avez quelque chose à proposer!

Galerie lumineuse et moderne. ©Jean Close — by Angélique Mercy
Galerie lumineuse et moderne. ©Jean Close — by Angélique Mercy

La Posada est ce qu’on appelle un lieu d’occupation éphémère à l’usage des artisans et des artistes. Les personnes cherchant un endroit pour exposer leurs œuvres, peuvent louer le bâtiment (généralement à la semaine) et s’en servir comme espace d’exposition. Ce lieu, que j’apprécie particulièrement parce qu’il est un des rares à donner une place à l’art et la culture dans la commune et ses environs, est une véritable vitrine au centre de la place d’Aywaille qui allie le cachet des bâtiments anciens aux techniques numériques et vidéos les plus récentes. Le bâtiment très élégamment rénové en 2015, a gardé l’authenticité des premières constructions aqualiennes en moellons. Il se présente sur 2 niveaux de superficie appréciable pouvant accueillir peintures, céramiques, sculptures, photographies, décorations, lithographies,… . Une grande terrasse couverte par un toit électrique permet d’accueillir les visiteurs. Par beau temps, on peut s’y installer et boire un verre. Peut-être aurez-vous la chance d’y rencontrer les exposants ? La galerie est mise à la disposition des artistes et artisans au prix de 363 € la semaine (du mercredi au mardi). Ce prix de location comprend le mobilier, la verrerie, l’alarme, le chauffage, l’installation vidéo, la communication sur les réseaux sociaux et le wifi.

©Angélique Mercy — by Angélique Mercy
©Angélique Mercy — by Angélique Mercy

Ce qui s’y est déjà passé…

En moins d'un an et demi, La Posada a déjà accueilli plusieurs artistes tels que : l’anglaise déjantée Ketheryn Babst, le peintre iconoclaste franco-américain Jacques Flèchemuller, Nicole Daiwaille du Créahm ou encore le collagiste surréaliste André Stas. À l’occasion de l’exposition de Jacques Flèchemuller, un reportage (vidéo en fin d'article) a été tourné sur la rencontre de cet artiste avec la population aqualienne. La musique a également sa place à La Posada puisque l’établissement a reçu le groupe punk anglais ‘The Unstoppable Achievers’ ainsi que le groupe de rock français Pj@MelloR.

The Unstoppable Achievers. ©Jean Close — by Angélique Mercy
The Unstoppable Achievers. ©Jean Close — by Angélique Mercy

Durant le mois de décembre 2017, La Posada a été animée par la venue de Saint-Nicolas mais aussi par un marché de Noël des artistes et artisans régionaux. De nombreuses œuvres (de type travail du bois, gravures, céramiques, peintures, etc.) pouvaient y être achetées comme cadeaux originaux de fin d’année. Plus étonnant encore, La Posada accueille tous les mardis après-midi les maraîchères Sarah et Sylvie des ‘Jardin de la Fouarge’ et ‘Jardin du Ratouchamps’ qui viennent y vendre leur production de légumes bio (non labélisés). Jean raconte que cela donne parfois des images amusantes où les légumes côtoient les œuvres d’art.

En décembre, culture et/de légumes et Saint-Nicolas. ©Jean Close — by Angélique Mercy
En décembre, culture et/de légumes et Saint-Nicolas. ©Jean Close — by Angélique Mercy

… et ce qui s’y déroulera en 2018!

  • Du 7 au 13 février, Alexandra Vandenbempt présentera ses montages pour baptêmes, communions, mariages ainsi que ses étalages pour vitrines.
  • À partir du mois d’avril, Sarah et Sylvie seront sur place avec leurs légumes bio, tous les mardis après-midi.
  • Du 11 au 17 avril, Ng'L invite ses amis pour une exposition collective avec animations musicales en terrasse.
  • Le 20 et 21 avril, c’est-à-dire le week-end où se déroulera Liège-Bastogne-Liège, ‘Les Primitifs wallons’ et ‘La Posada asbl’ organiseront une exposition collective sur le vélo.
  • Du 15 au 17 juin, l’artiste Pablo Dix Cob Art exposera avec des amis. Plein de surprises sont à prévoir!
by Angélique Mercy
by Angélique Mercy

En attendant de vous y rencontrer, Jean vous propose de regarder la vidéo ci-dessous : Jacques Flèchemuller et les aqualiens, à La Posada.

A bientôt pour un nouvel article, les amis et peut-être est-ce vous qui le rédigerez !

*Pour être informé par e-mail, vous pouvez vous inscrire à la mailing list de La Posada en envoyant un mail à : close.jean@skynet.be

*Pour en savoir plus : La Posada Facebook - 0473/27.27.31